Petits prêts pour les activités commerciales

Share

« Toute ma vie a changé maintenant, il suffit de voir mon apparence », dit-elle en riant. J’ai terminé les études universitaires. Je venais de passer 3 ans à chercher du travail sans succès. Mais aujourd’hui, je suis en mesure de contribuer aux besoin de ma famille.. Notre régime alimentaire a changé grâce à mon activité ». Propos de Rose Kabarugira, une jeune bénéficiaire des projets de l’Association Alliance for a Better Generation .Elle habite dans la zone Kinama, en Mairie de Bujumbura.
Rose Kabarugira vient de contracter un prêt de 250 000 franc burundais. Elle a appris à faire des affaires et à élaborer un plan d’affaires grâce aux volontaires formés de l’ABG. Parfois, elle obtient des prêts plus importants de son groupe d’épargne et crédit qui s’ajoute à ce qu’elle a reçu de la microfinance GROSAUDECO mis en place par l’ABG, par exemple lorsqu’elle veut faire un commerce plus important que la vente de tomates.

« Parfois, j’obtiens jusqu’à 200 000 franc burundais pour acheter et vendre du riz. Personne ne peut vous accorder un prêt de cette taille ici chez nous, mais c’est possible avec le groupe VSLA », dit-elle.
Visité le 7 mai 2021, Rose se réjoui d’avoir connu l’association ABG car selon elle, elle aurait jamais imaginé pouvoir participer dans les dépenses de sa maisonnée. Grâce a ABG, je pense que dans quelques années, je vais même être à mesure de donner du travail à d’autres jeunes.
Depuis la mise en place des VSLA dans les collines du pays, à l’encadrement des jeunes en entrepreneuriat, beaucoup de familles ont retrouvé le sourire. Dans son plan, ABG veut appuyer les familles afin que les enfants, dits souvent Burundi de demain, puisse grandir dans un environnement sain.

E. Allickan Niragira

Leave A Reply