Entrepreneuriat : ABG Burundi, vers la culture de l’esprit entrepreneurial chez les jeunes élèves de la province Mwaro.

Share

Dans le but de promouvoir l’esprit d’indépendance financière pour les jeunes et surtout les élèves, l’Association Alliance for a Better Generation a organisé des séances de causerie sur l’entrepreneuriat avec les élèves issus de différentes écoles de la province Mwaro. Une priorité de ladite association afin de renforcer les capacités des élèves qui apprennent déjà l’entrepreneuriat en classe.

Ce 3 Mars 2022, l’équipe de l’ABG s’est entretenue avec les élèves de l’école fondamentale de Rucunda, en commune Rusaka dans la province de Mwaro.
Le Secrétaire Général de l’ABG Burundi, économiste de formation et ayant été enseignant du cours d’entrepreneuriat, a partagé un débat sur l’éducation financière avec les élèves de l’école fondamentale de ladite école.
Au cours de ces séances de causerie, les élèves de cette école ont vivement remercié l’ABG Burundi qui ne ménage aucun effort pour cultiver l’esprit entrepreneurial chez les jeunes car selon eux, les notions acquises vont leur permettre de commencer à entreprendre en commençant même par de petites choses.

« Nous avons un cours d’entrepreneuriat en classe. Mais tout ce qu’on nous apprend n’est que théorique. Mais, vous, vous nous avez appris à pratiquer. Dès que j’arrive à la maison je vais déjà commencer une petite activité génératrice de revenu. Vous savez j’avais mis de côté un peu d’argent mais j’avais peur d’entreprendre. Ce que j’ai aimé le plus, c’est quand vous nous avez expliqué les qualités d’un bon entrepreneur. Tout est devenu plus claire dans ma tête. Je vais prendre le risque et acheter une poule. Je suis sûr que d’ici peu j’aurais un poulailler rempli », s’est exclamé Aloys Manirampa, élève à l’école fondamentale Rucunda, province Mwaro.
Même avis du délégué de classe : « Nous étudions le cours d’entrepreneuriat 4heures par semaine mais, suite à ces instructions que nous venons de recevoir de la part d’ABG Burundi, nous constatons que les théories peuvent être concrétisées en faisant sienne l’éducation financière. », a dit Muhoza Vianney, Délégué de la classe de 9ème, école fondamentale Rucunda.

Pour Monsieur Niyongabo Adronis, Secrétaire Général de l’ABG Burundi l’éducation financière fait aujourd’hui partie des préoccupations croissantes des pouvoirs publics au niveau national et international, d’où disposer d’une bonne culture financière et économique dès le bas âge est indispensable, à toutes les étapes de la vie. Il serait donc mieux d’inciter les élèves de s’initier aux pratiques d’éducation financière dès l’école primaire. Monsieur Adronis a ajoiuté que c’est dans ce cadre que l’ABG à entamer ces séries de causeries avec les élèves dans toutes les zones d’intervention de l’ABG.

Le Directeur de l’école fondamentale, Monsieur Nkurunziza Chrispin a apprécié la manière dont ces élèves ont compris les bénéfices d’une meilleure éducation financière. Il affirme que de telles descentes ouvrent les yeux des élèves car, à part les cours étudiés en classe, surtout l’entrepreneuriat, d’autres notions sont indispensables pour pouvoir mettre en application les acquis en classe.

A rappeler que l’association ABG Burundi s’est vivement engagé dans la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes, la protection des enfants et dans la construction des communautés résilientes.

                                                                                                                                                             E.Allickan Niragira

Leave A Reply